Actualités

Le blog de Jean Casanave
Ruminations

Ces incroyables croyants

            Dans Le roman inachevé du bœuf de la crèche (Médiaspaul), Jan de Bartaloumè avait demandé au bœuf et à l’âne de jeter un regard sur l’histoire du Christianisme afin d’en mieux connaître les racines et d’en comprendre l’actualité. Ces deux braves bêtes ont soufflé à l’éditeur de ce roman l’idée de remettre l’auteur à la tâche pour qu’il s’attèle à la question qui hante bien des consciences chrétiennes : « Pourquoi une Église si fortement et massivement implantée dans la culture française et européenne depuis des siècles s’est-elle si rapidement effritée au cours des trois dernières générations ? »
            Tout a été dit sur l’origine de cette mésalliance entre le Dieu des chrétiens et les cultures contemporaines depuis la sécularisation amorcée au siècle des lumières jusqu’aux perversions des pédocriminels en passant par une mauvaise interprétation du Concile Vatican II. En général, les analyses se focalisent sur les croyants qui, à tort ou à raison, ont abandonné la « pratique » religieuse. Et si, osons le dire, cette crise profonde était provoquée par Dieu lui-même ? Un Dieu qui ne consent jamais à être réduit à une image ou un aspect de son mystère ! Un Dieu qui s’évade de toutes les définitions, de tous les mots pourtant nécessaires, de tous les habillages dont on veut l’affubler. Un Dieu qui fuit tous nos enfermements rassurants et qui nous oblige à le chercher toujours au-delà de nos représentations inaptes à saisir l’Au-delà-de-tout et à balbutier l’Indicible.
            À travers le portrait de trois générations qui plongent leurs racines culturelles et religieuses dans la France rurale du siècle précédent, Jan de Bartaloumè retrace l’histoire du divorce non acté officiellement, mais consommé dans les faits entre l’Église et notre société. 
            Par ce récit, dans lequel chacun retrouvera une part de son expérience, il rend d’abord hommage aux baptisés de sa génération qui ont été les premiers laïcs à s’engager nombreux dans l’évangélisation de leurs frères. Pris en étau aujourd’hui entre le rigorisme d’une nouvelle génération et la radicalisation de certains cathos, beaucoup se sont démobilisés. L’auteur ne s’attarde pas à ranimer la braise des nostalgies ni à gratter les plaies saignantes. Il préfère rallumer l’espérance et ouvrir un avenir possible. Il s’adresse également aux générations suivantes en leur montrant que la crise que nous traversons est peut-être un signal de Dieu qui se dégage encore une fois des idoles que nous lui avons façonnées et dont ces générations se veulent à juste titre les athées.
            Ce livre se garde bien de donner une solution à la question posée par l’éditeur, car ce serait prétendre indiquer à l’Esprit de Dieu un itinéraire imposé à sa manifestation. Il se contente de déblayer les routes encombrées par nos idoles pour que les baptisés, retrouvant leur vocation intégrale et indispensable, ouvrent les chemins d’une Église régénérée.

* Jan de Bartaloumè, Ces incroyables croyants, Médiaspaul, 2021. En vente ou à commander dans toute bonne librairie à partir du 15 septembre. Prix : 11 €. 

AUTEUR
Jean Casanave (Jan de Bartaloumè) est un prêtre béarnais. Il a été aumônier de jeunes scolaires, d’université, curé de paroisse et pendant trente ans responsable de la formation permanente des chrétiens. Il partage ses « ruminations » dans jeancasanave.blogspot.com.  Parmi ses publications : Renouer avec la terre, 1997 ; Le ciel est rouge, il fera beau, 2004 ; Éclats de vie, 2007 ; L’un de vous, prêtre d’une fin de siècle, 2018 ; Le roman inachevé du bœuf de la crèche, 2020.
 


 

Publié le : 10 Aug 2021